Le globe-trotter des vins naturels, ce négociant lorrain libre comme l’air donne de l’espoir aux sans terre.

Son of Wine Farid Yahimi

Farid n’est pas un nouveau nez dans les vins naturels, proche des Binner et de quelques vignerons bien nourris, et pas qu’aux épinards. Farid se fait la belle, avec une endurance qui me laisse sur place. Il nous ramène des jus et des cuvées hors norme.

Tu peux mater les étiquettes, mais tu verras que dans le cul et le fond de la bouteilles, il y a aussi de la forme.

Tu ne manqueras pas d’inspiration après son « GW Gewistraminer », si tu as besoin d’un peu de chaleur, tu te fais un » Skin contact », t’auras déjà une autre  » Perseption » de la vie.

Je t’autorise même, comme là tu deviens chaud bouillant, a prendre la route en « Gamay Davidon », et après ça tu te fais une bonne cure de relaxation et tu te met zen avec Dharma.
Et pour mon pote Alex Alexander Allan, la dernière balle du « Pinot Escobar », peut être bien que je t’en laisserai une goutte.

Donec tempus suscipit dapibus ut consectetur felis mattis diam dolor commodo Donec